Ressources et Actualisation

Comment se libérer de la peur

Présentation écrite de la conférence
"comment se libérer de la peur"

La peur, réel obstacle au bonheur

Se libérer de la peur ?

Mais qu’est-ce qui vous fait peur ? 

Qu’est-ce qui vous freine dans votre vie ?

Dans cette conférence sur la façon de se libérer de la peur, nous avons cité :

la peur de passer à l’action, de décevoir, de l’abandon, de ne pas être heureuse, d’oser se faire confiance, de passer à côté de la vie, de se retrouver seule, de la maladie, de la mort, de l’agression, de l’insécurité affective, de l’échec, de ne pas être à la hauteur, du regard des autres, de faire des choix, de mourir….

Les peurs sont multiples ; chacun a son lot de peurs. Mais finalement, toutes ces peurs ne pourraient-elles pas être résumées à une seule peur ? la peur de l’inconnu car on ne peut pas savoir ce qui va se passer.

se libérer de la peur

Est-ce normal d’avoir peur ?

Peu importe… la question importante est de savoir si nous allons continuer à laisser les peurs nous empêcher d’atteindre le bonheur.

Vous connaissez cet adage : ‘ la peur n’évite pas le danger’. Effectivement, le fait d’avoir peur n’empêchera pas ce que vous redoutez d’avoir lieu. Au contraire, cela alimente la difficulté et le problème.

Alors oui, la question la plus importante est « comment se libérer de la peur  » parce qu’elle nous renvoie aux moyens d’y parvenir.

« Je ne vois pas pourquoi je devrais m’angoisser 

pour quelque chose qui de toute façon va arriver « 

Dalaï Lama

Il va vous arriver des tas de choses dans la vie, que vous ne pourrez éviter.

-> La question est de savoir si vous allez passer votre temps à redouter ce qui pourrait arriver (vous gâcher la vie en construisant votre vie basée sur ces peurs)

-> ou faire ce qu’il faut pour VIVRE et être heureux.

Quelques études de cas de ‘peurs’ :

Si nous étudions la peur de passer à l’action : Que risque-il d’arriver si vous décidez de passer à l’action ? En réalité, il ne s’agit pas de la peur de passer à l’action mais plutôt de la peur de ce qui va se passer si vous passez à l’action. Il est important de savoir décortiquer sa peur.

Bruno a pu intervenir dans des écoles pour les préparations aux examens. Pour les aider à se libérer de la peur, il demandait aux élèves de réfléchir à ce qu’ils redoutaient le plus et à ce qu’ils feraient si cela arrivait. Il s’agit d’anticiper le stress pour le surmonter, apprendre à être à l’aise dans les situations que l’on redoute. C’est là une excellente façon de se libérer de la peur avant qu’elle ne se manifeste, l’anticiper avant qu’elle nous détrône.

« Je me prépare toujours au pire et j’attends le meilleur comme ça,

je ne suis jamais déçu »

Benjamin Franklin

Une autre façon de se libérer de la peur

Cela est très optimiste car cela nous permet de ne pas s’effondrer quand le pire arrive. On prend le temps d’examiner ce qui nous fait peur plutôt que de le fuir. On gagne en sérénité.

Autre exemple : Bruno était paralysé à l’idée de parler en public au début de sa carrière (il craignait la critique, que quelqu’un lui pose une question à laquelle il ne saurait répondre..). Il a étudié ces peurs pour se préparer ; il s’est alors rendu compte de ses propres ressources.

Avec son maître de Kung fu, Bruno a été mis face à ses peurs. Les élèves devaient monter sur une margelle sur le toit d’un immeuble. Bruno était paralysé, il a décrit ses sensations physiques et ses pensées. Finalement, il a pu prendre conscience que sa peur n’était rien d‘autre que des sensations physiques et des images mentales. Cela a été un déclic ; la peur était toujours là mais elle ne le paralysait plus.

Il convient de se libérer ses peurs pour vivre pleinement sa vie. Beaucoup de personnes suivent leurs peurs au lieu de suivre leurs aspirations. Elles sont enfermées dans ces peurs, des émotions paralysantes, destructrices qui les empêchent de jouir pleinement de l’existence.

Or nous avons tous des ressources extraordinaires et les clés pour parvenir à se libérer de ces peurs.

Concrètement, comment se libérer de ses peurs ?

1/  » Regardez ce que vous faites. Votre manière de penser, d’agir,

de vous exprimer est-elle cohérente avec vos aspirations ? « 

Dalaï Lama

Notre bonheur dépend avant de tout de notre manière d’agir, de nous exprimer….On accuse souvent les autres, on rend l’autre responsable alors que la réponse est en nous.

Quand quelqu’un nous met en colère, il réveille uniquement la colère déjà présente en nous. Sinon nous vivrions tous les mêmes choses dans les mêmes conditions. Or, nous réagissons tous différemment car nous avons tous notre propre histoire, des représentations mentales différentes.

2/  » L’homme est comme une voiture à 2 moteurs » 

Chhimed Rigdzin Rinpoché 

1 moteur pousse en avant : celui de l’aspiration au bonheur ; le 2ème moteur tire en arrière : celui des peurs, des contre motivations qui nous tirent sans arrêt par la manche.

On veut avancer et nous sommes freinés en même temps. Nous sommes comme une montgolfière, nous aspirons à nous élever mais les amarres nous en empêchent. Il convient de se libérer de ces amarres.

Une clef pour se libérer de la peur, est d’acquérir de la stabilité, en développant l’attention. Le détachement est la clé, cela nous donne la capacité de prendre un recul salutaire par rapport à nous-même, nos émotions et nos pensées.

On n’a pas peur de ce que l’on aime.

Bruno avait une amie sous l’emprise d’un patron tyrannique et l’histoire se répétait. Bruno lui a conseillé de l’aimer. Car elle était coincée dans la relation subalterne avec son supérieur ; elle devait démystifier l’autorité. Elle a commencé à imaginer cet homme dans sa vie, prendre le recul pour ‘humaniser’ cette personne. Elle pratiquait et avait donc le détachement nécessaire pour réussir à le faire. Elle a alors commencé à aimer l’homme et pas son patron, ce qui a modifié leurs rapports.

En état ordinaire, on subit notre perception de la situation, en accord avec nos pensées. Elle a réussi à modifier son angle de vue, ce qui a permis de changer la relation avec son supérieur hiérarchique.

Vous avez la solution en vous. Toutes vos émotions, vos manières de penser sont des habitudes. Il s’agit d’abandonner ces façons de penser et de les modifier.

Rien n’est figé, tout est possible.

La méthode de Bruno Lallement

Bruno a débuté la méditation à 15 ans, il recherchait des réponses à sa souffrance. Chimed Rigdzin Rinpoché a été une source d’inspiration extraordinaire. Il représentait la réponse qu’il cherchait car il incarnait cette stabilité, rien ne pouvait le déstabiliser. Ces rencontres avec ces sages ont été déterminantes, elles lui ont apporté ce recul nécessaire et salutaire. Riche de ces enseignements, il vous propose une méthode d’accomplissement personnel… par la pratique, qu’il enseigne depuis 35 ans.

Il s’agit d’acquérir la stabilité de la conscience, fondement de l’accomplissement de soi.

Le fait de s’accorder 15 min par jour démontre qu’on commence à prendre soin de soi, sainement. Et cela va permettre de développer une saine distance face aux émotions et pensées.

Vous allez découvrir un effort joyeux car il ne s’agit pas une contrainte mais d’un réel plaisir à prendre soin de soi. Le cercle devient alors vertueux : plus vous pratiquez, plus ça vous fait du bien, plus vous aurez envie de pratiquer.

Grâce à la pratique, vous acquerrez l’habileté, l’attitude juste et aurez ce recul par rapport à vous-même. Vous apprendrez à avoir ce regard neutre et bienveillant envers vous-même.

A retenir : Si vous agissez, pensez comme vous l’avez toujours fait, vous ne pouvez pas espérer de résultats différents. Car Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

La pratique vous amène à poser des gestes, un regard différent par rapport à vous-même. Elle vous permet de prendre de la hauteur pour vous respecter, devenir un ami pour vous-même.

Vos questions posées à Bruno

① Quand les peurs sont associées à une dépression, comment trouver l’énergie pour trouver une lueur d’espoir ?

Bruno a pu recevoir beaucoup de personnes ayant vécu un burnout ou une dépression. Le problème des antidépresseurs est qu’ils nous donnent l’illusion de retrouver de l’énergie. Or, il s’agit de comprendre d’où vient le déséquilibre énergétique pour faire évoluer les causes et conditions qui ont mené à la maladie / dépression.

La médecine chinoise permet d’agir sur la dépression car on renforce les structures de la personne pour retrouver un bon niveau d’énergie.

La pratique va permettre de mieux gérer ses émotions pour ne pas retomber dans la dépression. Tout ce que l’on vit est lié à notre perception des évènements.

Les sages apprennent à leurs enfants à être bons pour eux.

Ce qui n’est pas le cas en occident. Les gens n’ont pas une relation saine avec eux-mêmes.

–> Quand vous êtes capables de vous accorder 15 min pour la pratique, vous vous prenez enfin en considération en vous accordant du temps et du respect, avec amour et bienveillance. Il s’agit d’entrer en amitié avec soi-même. Si vous vous aimez, vous ne vous ferez plus de mal. Si vous semez aujourd’hui les graines de la bienveillance pour votre avenir, vous avez confiance en demain.

Beaucoup de peurs vont tomber automatiquement car vous choisissez ce que vous allez semer dans votre vie. Vous vivrez des situations difficiles mais vous aurez les clés pour y faire face.

② Fumer est donc un manque d’amour envers soi ?

Bien sûr. Si vous vous aimez, vous n’allez pas vous faire ingérer des produits toxiques. Cela est une évidence. Dans notre société, cela est banalisé. Or, quand on se respecte, on prend soin de son corps, de son esprit.

③ Comment faire pour avoir confiance en soi ? ce qui permet de se libérer des peurs…

Le manque de confiance en soi est lié à un manque de conscience de soi, de ses capacités, de ses ressources. La pratique permet de faire connaissance avec soi-même, découvrir ses capacités, ressources, multiples et extraordinaires.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Apprendre à méditer - Photographie de stock

Apprendre à méditer

Que faut-il savoir pour apprendre à méditer ? Faut-il avoir des connaissances précises ? Comment pratique-t-on la méditation ? Comment savoir que l’on pratique correctement

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT