Comment faire face à la peur de l’avenir ?

Les peurs, la panique, l’angoisse, l’anxiété et même les phobies : la peur peut s’exprimer de tant de façons différentes dans une vie ! Et parmi elles, la peur de l’avenir occupe une place de choix. Épidémies, guerres, réchauffement climatique, inflation, emploi : les temps sont propices aux pensées anxieuses et à la peur du lendemain. Ressources & Actualisation vous propose donc de mieux comprendre ce qu’est cette crainte de l’avenir et comment la surmonter.

La peur de l’avenir, c’est quoi ?

La peur de l’avenir n’est pas une phobie spécifique, comme l’agoraphobie (peur de la foule), la claustrophobie (peur des espaces clos) ou l’arachnophobie (peur des araignées). Elle est souvent jugée comme légitime jusqu’à un certain degré. Pourtant, elle prend parfois la forme d’un sentiment diffus qui génère des pensées anxieuses et empêche d’avancer. Et, poussée à son paroxysme, elle peut même se transformer en anxiété d’anticipation.

 

La peur du futur : un réflexe normal ?

 

La société occidentale actuelle vante les mérites de l’anticipation, de la prévention des risques et des objectifs à se fixer. Ainsi, à l’adolescence, il faut bien travailler à l’école pour obtenir de bonnes notes et avoir un bon métier plus tard. Ou encore, il faut investir son argent ou le mettre de côté pour pouvoir faire face aux situations compliquées qui pourraient advenir. En tant qu’être pensant, il semble logique d’essayer de prévoir. Pourtant, vivre dans l’instant en réfléchissant toujours à demain peut provoquer la peur de l’inconnu. Il s’agit même parfois d’une peur intense, d’une angoisse profonde qui paralyse et empêche de prendre des décisions.

 

L’anxiété d’anticipation : quand vivre dans l’angoisse prend toute la place

 

Lorsqu’elle devient hors contrôle, la peur de l’avenir peut dévier vers une anxiété d’anticipation. Une angoisse permanente occupe tout l’espace et peut prendre différents visages, de l’insomnie à l’évitement phobique, en passant le TOC (trouble obsessionnel compulsif) et la mise en place de rituels. Par exemple, vous craignez d’être licencié et de perdre votre maison, vous l’imaginez et ça vous empêche de dormir la nuit, engendrant le stress et l’anxiété. D’origine traumatique ou née de croyances, de superstitions ou même de l’imagination, l’anxiété d’anticipation peut induire des symptômes physiques : affolement du rythme cardiaque et palpitations, sensation de vertige, peine à respirer, malaise, etc.

 

Quelles solutions pour lutter contre la peur du lendemain ?

 

Heureusement, combattre la peur de l’avenir est possible ! Pour vous aider à vous défaire de vos peurs et angoisses, plusieurs pistes sont à votre disposition.

 

La thérapie comportementale et cognitive (TCC) pour vaincre ses peurs

 

Si vous souffrez d’anxiété généralisée ou commencez à développer une phobie en lien avec votre peur de l’avenir, un thérapeute peut vous accompagner dans le cadre d’une psychothérapie ou d’une thérapie comportementale. À ses côtés, vous allez identifier les schémas et les pensées qui viennent déclencher la crise d’anxiété. Dans quel contexte êtes-vous poussé à un évitement des situations, par exemple ? Quels sont les déclencheurs qui provoquent une sensation de danger et font monter l’angoisse ? Pourquoi avez-vous cette peur irrationnelle de perdre le contrôle ?

 

Après identification d’un traumatisme éventuel ou des stimuli qui déclenchent vos crises d’angoisse, le travail commence avec une exposition graduelle aux idées sources d’agitation. Un traitement médicamenteux peut parfois vous être prescrit pour calmer l’angoisse, comme des anxiolytiques (benzodiazépines par exemple) ou des antidépresseurs.

 

Vivre dans l’instant grâce à la méditation pour cesser d’anticiper

 

La peur de l’avenir étant profondément liée à l’anticipation, apprendre à vivre dans l’instant devient une clé formidable pour vaincre sa peur. La méditation est donc une pratique idéale pour celui qui vit dans l’angoisse constante de ce qui va arriver. En effet, cette discipline qui repose sur des principes ancestraux de sagesse orientale vous invite à vous défaire des habitudes et des croyances qui vous poussent à toujours anticiper pour retrouver l’ici et maintenant et vous y épanouir. Il s’agit-là d’une étape essentielle pour réussir à prendre du recul et à développer votre confiance en vous et en l’avenir.

 

Ainsi, méditer une vingtaine de minutes par jour vous aide à prendre soin de vous et à sortir de la peur. Vous acquérez une meilleure conscience de soi qui vous permet de réaliser l’énorme potentiel qui vit en vous. Vous comprenez alors que vous avez déjà tout ce qu’il vous faut à disposition pour ne plus avoir peur de tout.

Quelques conseils pour penser autrement et lutter contre la peur du lendemain

Pour ne plus avoir peur de l’avenir, vous pouvez aussi intervenir sur votre façon de voir les choses.  Au quotidien, apprenez à :

 

          Analyser le fonctionnement de vos pensées : identifiez une pensée, le sentiment qu’elle provoque et le comportement qu’elle induit. Puis reformulez cette pensée et observez le sentiment qu’elle pourrait provoquer et les conséquences qu’elle pourrait avoir.

 

          Devenez conscient de votre manière de penser : une meilleure conscience de soi, favorisée par la méditation, vous aide à mieux comprendre les modèles qui régissent vos pensées. Cette compréhension représente le premier pas vers la possibilité de modifier ces modèles et d’atténuer l’angoisse diffuse qui vous ronge.

 

 

          Dans le vocabulaire que vous employez pour parler de vous ou d’une situation, prenez l’habitude de ne pas figer les idées. Par exemple, si vous vivez une rupture amoureuse, ne dites pas que vous tombez TOUJOURS sur le même type de personne et que vous ne connaîtrez JAMAIS le succès ! En méditation, vous apprendrez que rien n’est immuable et, surtout, que rien ne blesse vraiment ce que vous êtes et votre potentiel.

 

          Ne vous laissez pas envahir par les réseaux sociaux ou les médias, qui véhiculent leur lot en anxiété et stress ! Si vous avez peur de l’avenir, vous ne ferez qu’y chercher des éléments pour confirmer vos pires cauchemars !

 

Méditer et vaincre ses peurs : des bienfaits confirmés par la science

 

Les études confirment les nombreux bienfaits de la méditation, notamment en contribuant à la diminution des troubles anxieux et du stress[CS1]  et en favorisant la confiance en soi[CS2] . Réduire l’angoisse que vous ressentez vous intéresse ? Vous souhaitez vaincre votre peur de l’avenir ? Contactez Bruno Lallement et ses équipes de Ressources & Actualisation. Vous serez guidé avec bienveillance et expertise vers la pratique de la méditation. Si vous n’êtes pas novice, des parcours ou des stages vous proposent aussi d’aller plus loin.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

conférence sur la confiance en soi

La vidéo qui redonne confiance en soi

Découvrir directement la démarche Dans cette conférence sur la confiance en soi vous allez découvrir exactement ce que vous devez faire pour acquérir confiance en

Comment se libérer de la culpabilité

Comment se libérer de la culpabilité

Découvrez la méthode pour vous libérer de la culpabilité Comment se libérer de la culpabilité quand on sait qu’il s’agit d’un conditionnement millénaire dans nos

Rechercher

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT