Ressources et Actualisation

Argent et spiritualité

argent-spiritualite

Est-il possible de réconcilier argent et spiritualité ? C’est en effet un couple qui ne fonctionne pas toujours très bien, alors voyons cela de plus près.

Argent et spiritualité, comment les concilier ?

Avez-vous l'esprit libre ?

argent et religion

On dit que le sage ne rejette rien et n’accepte rien. Son esprit est libre sans préjugés, sans à priori, sans attentes. Un être accompli sait bénéficier de tout sans s’attacher parce qu’il sait que l’attachement est vain. Ce serait comme vouloir essayer de retenir un nuage dans le ciel.

Un jour un disciple demande à son maître (qui était une femme) :

« Mais lorsque je serai réalisé, est-ce que j’aimerai encore les gâteaux »

En entendant ces paroles, elle se mit à rire et lui répondit :

« Non seulement tu aimeras encore les gâteaux, mais tu sauras en bénéficier bien plus pleinement »

Être sans tabou

Un être réalisé n’a pas de tabou, pas de notion de bien et de mal. Il perçoit toute chose dans sa véritable nature avec discernement.

Il sait que l’eau possède la caractéristique de mouiller, de désaltérer, que le soleil possède la capacité de chauffer, d’illuminer et de brûler, mais il est exempt de jugement. Il apprécie toute chose pour ce qu’elle est.

L’expérience de l’argent

Si j’ai commencé mon article sur l’argent par cet aspect ce n’est pas pour rien. Je pense que cela vous permettra de mieux saisir le sens de ce qui suit.

Je ne sais pourquoi, mais il semble bien difficile pour ceux qui suivent une démarche spirituelle de concevoir l’idée de l’abondance. Impossible pour eux en effet de marier richesse matérielle et accomplissement personnel. 

Comme si la pauvreté était une caractéristique, voir une qualité de la réalisation et du bonheur. Pourtant si la pauvreté était l’apanage des gens heureux, tous les pauvres devraient l’être.

Comme je l’ai dit plus haut, l’être accompli ne rejette rien. Il ne s’attache tout simplement à rien. Non pas parce qu’il en a fait une règle, que c’est comme ça qu’il doit se conduire. Mais parce que sa réalisation l’a amené à prendre conscience que toute chose étant impermanente, il est vain de vouloir s’y attacher. Et plus notre esprit est libre d’attachement, plus nous pouvons bénéficier de ce que nous « avons » et y compris de l’argent qui sur le fond n’est ni bon ni mauvais.

La pauvreté fruit de l’ignorance

Certains « spiritualistes » prônent la pauvreté, même le Pape a déclaré que l’église devait devenir pauvre. Mais est-ce là la solution à la misère et à la pauvreté ? Comment peut-on aider les pauvres en considérant la pauvreté comme une vertu ? Comment aider ces personnes qui vivent dans la précarité si nous-mêmes sommes incapables de leur montrer comment s’en sortir ?

Un aveugle ne peut pas guider un aveugle, pas plus qu’une personne pauvre ne peut en aider une autre à devenir plus prospère.

Maîtriser l’argent

C’est au contraire en éduquant les gens à mieux maîtriser l’argent qu’on peut les aider à se libérer de leurs difficultés.

Si une personne ne parvient pas à faire pousser des plantes dans son jardin, ce n’est pas parce qu’elle en est incapable, mais parce qu’elle ne possède pas les connaissances pour y parvenir. Il suffit qu’elle se forme à l’art du jardinage pour qu’elle devienne un « meilleur jardinier ». C’est son ignorance en matière de jardinage qui l’empêchait de bénéficier d’une bonne récolte ou de belles fleurs ». Il en est de même pour l’argent.

L’antidote à l’ignorance c’est la connaissance

Ce qui est vrai pour le jardinage est vrai pour tous les domaines et y compris la réalisation matérielle.

J’enseigne la méditation et la réalisation de soi depuis plus de 35 ans. C’est un domaine que je connais bien même si j’ai le sentiment de ne jamais en savoir assez pour être plus adéquat dans ma fonction.

Mais quel est exactement l’objectif de cette démarche ?

Mieux comprendre et connaitre la nature humaine et donner à chacun les moyens de se réaliser pleinement pour vivre en harmonie. Bref d’atteindre le bonheur indépendamment des circonstances extérieures.

La prospérité, ça s’apprend

Il y a quelques années je me suis penché sur la question de l’argent.  Non seulement parce que j’avais des projets, entre autres humanitaires, qui nécessitaient beaucoup d’argent, mais également parce que beaucoup de mes clients souffraient de pauvreté ou de manque d’argent. C’est un domaine sur lequel je m’étais peu penché et, si je ne manquais pas d’argent, je n’étais pas riche pour autant.

Les Web-conférences de Bruno

Des soirées que les gens adorent

Des Réponses à vos Questions

La dépression nerveuse

 POUR EN SAVOIR PLUS SUR CES SOIRÉES – CLIQUEZ-ICI

Comme un futur jardinier qui se forme à son nouveau centre d’intérêt, j’ai étudié la question d’un peu plus près. Je me suis d’abord rendu compte à quel point l’aspect psychologique pouvait être un frein important à l’abondance. En effet, dans nos racines les plus profondes, un homme honnête, bon et de surcroit accompli et donc spirituel ne peut, en même temps, être riche.

Nous confondons finalement richesse et attachement, ce n’est pas l’argent le problème, mais notre attachement à son égard.

La sérénité financière

Plus j’avançais dans mes recherches et plus je me rendais compte de mes lacunes en matière de finances et combien cela m’avait moi-même pénalisé. Je me limitais, alors que j’aurais pu rendre de bien plus grands services grâce à une réalisation matérielle plus prospère.

D’abord je gérais mal mes finances, j’avais des « fuites » d’argent. Mais surtout je travaillais comme la majorité d’entre nous pour l’argent au lieu de faire travailler l’argent pour moi. Ce qui m’aurait permis de bénéficier d’une plus grande sérénité sur le plan financier.

Comme nous sommes des êtres incarnés, vivant dans une société où l’échange est indispensable pour bénéficier de certains services et l’acquisition de biens qu’ils soient utiles ou non, nous pouvons difficilement nous passer d’argent. Même si notre réalisation personnelle est la seule véritable source de notre bonheur, la réalisation matérielle peut nous libérer d’un grand nombre de contraintes qui pourraient justement devenir un obstacle à notre accomplissement.

Même les sages ont besoin d’un toit sur la tête, de se nourrir, de voyager, ne serait-ce que pour propager leurs enseignements, de payer une femme de ménage pour pouvoir se consacrer à leur réalisation etc ..

La foire d’empoigne

Dans son fameux livre « père riche père pauvre » Robert T. Kiyosaki montre combien l’ignorance nous entretient dans un engrenage où l’argent devient rapidement une source de stress et de préoccupations parce que nous maîtrisons très mal la question. Il appelle ça « la foire d’empoigne ».

Si nous sommes pauvres, si nous manquons d’argent, à l’instar de notre jardinier, c’est parce que nous sommes ignorants. Et c’est cette ignorance qui nous pénalise.

Ne commettez pas cette erreur à propos de l’argent

Toutefois l’erreur consiste à croire que l’argent va nous rendre heureux, c’est une gageure. L’argent n’a pas la propriété de nous rendre heureux et encore moins accompli. Elle peut seulement nous apporter un certain confort de vie sur le plan matériel et lever un grand nombre de contraintes, tout en en créant d’autres, ne l’oublions pas. Si l’argent rendait heureux, tous les gens riches le seraient et ce n’est pas le cas.

Notre bonheur ne peut dépendre que de notre état d’esprit et de rien d’autre, si nous ne cultivons pas cela tout l’argent du monde n’y changera rien.

BEST-SELLER

Un livre plein d’espoir et d’humanité

Quand la vague réalise qu'elle est l'océan - Vous n'êtes pas ce que vous croyez, vous êtes bien plus

Une réaction étonnante par rapport à l’argent

En creusant la question de l’argent, j’ai découvert un grand nombre d’opportunités. Beaucoup ne remplissaient pas leur office, d’autres étaient carrément douteuses. Mais certaines méritaient une attention particulière.

Contrairement à l’idée reçue généralement, tous les riches ne sont pas malhonnêtes, bien au contraire. Pour l’avoir vérifié par moi-même la majorité de ceux que j’ai eu l’occasion de côtoyer était des personnes parfaitement honnêtes qui avaient le souci de l’autre et de la planète.

À mon avis il n’y a pas plus et pas moins d’escrocs chez les riches que dans le reste de la population.

Après m’être penché sur l’une de ces opportunités, l’idée m’est venue de la proposer à mes clients. Je me suis dit que c’était là une superbe occasion pour eux de générer des revenus passifs pour faire en sorte, plus tard, de ne plus être préoccupé par l’argent.

Surpris

Quelle ne fut pas ma surprise de voir un certain nombre se révolter, parfois violemment, après leur avoir envoyé une telle proposition. Comment une personne comme moi, qui propose d’habitude des méthodes pour se réaliser, peut parler d’argent. « Vous monsieur Lallement qui êtes notre guide spirituel, comment pouvez-vous mêler l’argent et la spiritualité, c’est indigne de vous ».

Toutes ces personnes n’avaient même pas pris la peine d’approfondir la question, de regarder en détail de quoi il s’agissait réellement ou s’étaient contentées de lire ça et là des messages laissés sur des forums par des non experts. Je trouve d’ailleurs toujours étonnant de voir que ces personnes accordent leur confiance à d’autres personnes tout aussi ignorantes qui se plaisent à en parler sans connaissance, alors qu’elles se méfient du discourt de personnes réellement avertit dans le domaine.

Mais ces réactions cachent de nombreuses peurs et des préjugés ancrés très profondément dans notre inconscient.

Quel rapport entretenez-vous avec l’ argent ?

L’argent est neutre. Personne ne s’est jamais fait attaquer par un billet de banque. Pourquoi l’argent serait-il mauvais ou réservé aux malhonnêtes ? Pourquoi, avoir de l’argent, même en abondance serait-il mal ?

Si beaucoup de gens ont tant de mal à connaitre la sérénité financière, c’est parce qu’ils portent en eux, souvent de manière très inconsciente, une vision de l’argent très négative. Cette vision de l’argent est d’ailleurs souvent en rapport avec l’appréciation qu’ils ont d’eux-mêmes, de ce qu’ils méritent ou pas d’avoir.

Le manque d’estime de soi est en effet souvent à l’origine de la difficulté à s’accorder une existence prospère où les difficultés financières sont exemptes. Ils pensent ne pas mériter cette liberté financière qui peut s’apparenter à une forme de bonheur ou tout du moins une certaine aisance. C’est souvent pour justifier cette incapacité à reconnaitre son droit à l’abondance qu’ils s’arrangent avec leur conscience en considérant que les riches sont tous forcément malhonnêtes.

Même les riches en souffrent

Il est intéressant de remarquer que l’argent peut également bénéficier d’une connotation négative même chez une personne riche. C’est sans doute pourquoi certaines personnes vivent mal leur statut de riches et reflètent ce cliché du « riche sale type ». Ils pourront être riches, mais ne sauront pas bénéficier pleinement de leur position. Une culpabilité sous-jacente les empêchera de jouir pleinement de leur privilège et dans certain cas leur fera tout perdre. Ils se retrouveront dans des « mauvais plans » qui entraineront leur ruine financière.

80 % des personnes ayant gagné d’importantes sommes au loto ont non seulement tout perdu, mais se retrouvent souvent dans une situation bien pire qu’avant. Même si le désir conscient de devenir riche est là, leur inconscient, bien plus puissant, les ramène tout droit vers ce qu’ils pensent véritablement mériter.

Quelle vision avez-vous des riches ?

« On ne critique que son ombre », Pierre Daco

Un sage indien a dit à juste titre « ce que vous critiquez, vous le perdez ». Quelle vision avez-vous des riches, que pensez-vous réellement d’eux ? Soyez honnêtes envers vous-même. Pensez-vous qu’un riche a droit aussi au bonheur ? Allez-vous peut-être dire « oui à condition qu’il abandonne sa fortune ».

Comment obtenir ce que vous méprisez ? C’est impossible, ça n’arrivera jamais tant que vous ne considérez pas que la richesse est un droit comme le bonheur.

Votre esprit n’arrive pas à associer richesse et bonheur, richesse et honnêteté, richesse et bonté, c’est inconcevable. Comment atteindre la richesse dans un cas pareil sans compromettre l’image que l’on veut avoir de soi. Pauvreté rime souvent avec humilité. Comme si une personne riche ayant du succès ne peut en même temps être humble, humaine.

Pour arriver à une « richesse heureuse » vous devrez inévitablement en passer par une sérieuse et profonde remise en question par rapport à votre manière de percevoir l’argent.

Vous devez aboutir au constat que l’on peut être riche et être quelqu’un de bien et même d’accompli.

Un article sur la pensée positive que vous devriez lire

copyright © tous droits réservés 2018 Bruno Lallement

Bruno Lallement

Par Bruno Lallement

Bruno Lallement enseigne la méditation et les méthodes d’accomplissement personnelle depuis 1987

Il donne cours et stage dans ces divers domaines. Conférencier mais aussi auteur, humaniste et humanitaire

TU POURRAIS AUSSI AIMER

séminaire de développement personnel - Ressources & Actualisation

Séminaire de Développement Personnel

Elles/ils ont participé à un séminaire de développement personnel pas tout à fait comme les autres, et elles/ils en parlent J’ai assisté à un séminaire

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT