Ressources et Actualisation

La maitrise des émotions

maitrise des émotions -

La maitrise des émotions représente la base d’une vie sereine, heureuse et réussie. Un article pour y voir clair

Comment atteindre la maitrise des émotions et se défaire de ses angoisses

La maitrise des émotions, la base de la réussite d’une vie

Le terme émotion veut littéralement dire  » mettre en mouvement « . L’émotion est en effet un mouvement qui se crée à la faveur de certaines conditions au sein de notre esprit et dont le siège est le corps.

Ce qui, finalement, crée des perturbations n’est pas l’émotion en elle-même mais la charge (émotionnelle) qui lui est attribuée par la représentation mentale (consciente ou non) que nous avons de la situation. La maitrise des émotions passe donc par une reconnaissance de cette représentation mentale.

Pour acquérir paix et sérénité

👉 Voici méthode, simple et naturelle, validée par des médecins, qui a fait ses preuves depuis plus de 35 ans

L'hypercontrôle

Il est donc parfaitement vain de vouloir interdire à une émotion de se manifester. Cela peut même s’avérer dommageable car dès l’instant où l’on interdit à un mouvement de se produire, on crée une stagnation.

La vie est un mouvement continu et incessant que l’on ne peut contrôler par la force tout comme il est vain de vouloir contrôler le vent.

Par contre il est parfaitement possible d’apprendre à utiliser le vent pour diriger notre bateau dans la direction souhaitée.

Et pour cela nous avons besoin de certaines connaissances pratiques (voir plus loin)

Enfermer un animal sauvage pour le dompter n’a aucun sens, la seule manière de canaliser sa fougue est de l’apprivoiser et non de lui imposer notre domination.

Entre l’animal et son accompagnateur doit se créer un rapport de respect et de confiance.

Apprivoiser ses émotions

Et en ce qui concerne nos propres énergies, qu’elles se manifestent sous forme d’émotions ou de pulsions, il en est de même.

Si nous devons agir avec une grande fermeté d’âme, il est en même temps indispensable d’agir de manière appropriée.

Il s’agit de faire preuve d’ouverture et de compréhension de manière à ne pas inhiber ces énergies qui représentent pour nous un immense potentiel de réalisation et d’accomplissement à tout niveau.

La maitrise des émotions permet donc de s’assurer la réussite et le succès et mener une existence heureuse et constructive.

Maitrise et connaissance de soi

La connaissance et la maitrise des émotions sont bien naturellement indissociables. Il est impossible de correctement maitriser ce que vous ne connaissez pas.

BEST-SELLER

Un livre plein d’espoir et d’humanité

CLIQUEZ SUR L’IMAGE pour le découvrir

Seulement, il ne s’agit pas de connaissance livresque ou intellectuelle, mais de l’appréhension directe du phénomène en question et ici de nos émotions.

La seule véritable manière de connaître la réalité d’une émotions est en effet d’en faire l’expérience en pleine conscience.

Qu’est ce que cela veut dire ?

En état ordinaire, notre conscience s’associe à toutes nos pensées qu’elle suit volontiers. À cause de cette identification, nous devenons ce que nous pensons être (même si nous ignorons ce que nous pensons réellement de nous-même) sans autre possibilité que de subir les effets de nos pensées négatives.

Et, soit, nous entrons en conflit avec ces éléments indésirables qui s’élèvent au sein de notre esprit, soit nous sommes littéralement emportés par eux.

C’est le cas trop classique de ces personnes qui se laissent emporter par leur colère ou qui la refoule. Ou elles explosent, ou elles implosent, dans tous les cas il y a des dégâts.

Prendre du recul par rapport à soi

Sans un minimum de recul par rapport à soi-même, il est difficile voir impossible de se soustraire à la puissante force de nos émotions, surtout lorsqu’elles ont été longtemps refoulées.

Il faut comprendre que tant que l’on refoule ou masque ses émotions, ces manifestations demeurent pour nous un phénomène inconnu dont il est impossible de se libérer.

Les web-conférences de Bruno

Des soirées pour répondre à vos questions  sur votre bien-être, votre équilibre et votre réalisation personnelle

 POUR EN SAVOIR PLUS SUR CES SOIRÉES – CLIQUEZ-ICI

C’est d’ailleurs dans ce but que certaines démarches proposent un « défoulement » des contenus inconscients, seulement cette manière de procéder n’est pas sans danger.

Ce n’est pas par hasard si la personne contrôlait ses émotions. C’est un mécanisme de défense qui jusque-là lui donnait le sentiment de se protéger contre un danger, ou ce qu’elle croit être un danger.

Libérer ainsi violemment ses émotions c’est comme lever soudainement un barrage. Face à ce déferlement d’énergie. La personne peut renforcer sa peur et ainsi durcir ses mécanismes de défense, et donc développer une plus grande névrose.

Faire connaissance avec soi en douceur

Vous l’aurez donc compris, c’est en apprenant, avec patience, à faire connaissance avec soi que l’on parvient à une parfaite maîtrise de ses émotions et qu’en même temps, nos angoisses peuvent disparaître.

L’angoisse n’est pas en soi une pathologie, mais plutôt un indicateur, un signe que la personne ne vit pas ou plus en accord avec elle-même.

Beaucoup de personnes redoutent de sortir de leur confort moral et lorsqu’elles se trouvent confrontées au changement, elles prennent peur parce qu’elles se sentent menacées dans ce confort bien illusoire qui pour eux représentait une sécurité.

C’est en prenant conscience de ses véritables potentiels et les ressources qu’offre leur utilisation consciente que la personne retrouvera une plus grande paix intérieure et une saine maîtrise des émotions.

Comment acquérir une meilleure maitrise des émotions ?

L’objectif est d’abord de donner une plus grande stabilité à la conscience pour qu’elle se libère de l’identification aux pensées afin de ne plus subir leur force coercitive.(voir cycle 1 de la méthode)

Selon les bouddhistes (entre autre), la conscience possède une qualité de connaissance. Une fois libérée de cet attachement, elle peut en effet apprécier toute chose pour ce qu’elle est, si bien sûr elle ne se trouve pas pas sous l’emprise du jugement.

Prendre de la hauteur

Pensez à la prise de conscience soudaine qui vous éclaire la situation sous un jour nouveau, parce que vous avez pris suffisamment de recul.

Lorsqu’en effet, vous parvenez à prendre de la distance par rapport aux circonstances et à vous-même, vous pouvez atteindre un certain degré de clarté de la conscience, ce qui est beaucoup plus difficile en état ordinaire.

C’est pourquoi il est indispensable d’entrainer la conscience à la stabilité.

Mais comment faire ?

Par le développement de la concentration intérieure.

Cette forme de concentration, que l’on devrait appeler plutôt « attention focalisée » (voir plus loin), permet d’atteindre un certain détachement (qui n’a rien à voir avec de l’indifférence) par rapport à soi-même et notamment à ses pensées.

Ainsi libérée de l’identification à ses propres processus mentaux, la conscience peut en apprécier la véritable nature et de fait s’en libérer beaucoup plus facilement.

C’est un peu comme si on prenait un hélicoptère et que l’on voyait les évènements d’en haut.

Momentanément libéré de l’emprise des émotions, il devient alors possible d’apprécier à leur juste valeur ces évènements mentaux.

Il ne s’agit pas d’analyse, mais d’une prise de conscience directe du phénomène observé.

Se familiariser avec ses émotions pour s’en libérer

Cette pratique permet en effet de prendre une saine distance par rapport à soi-même et ainsi de se « familiariser » avec ces « évènements mentaux » avec lesquels, petit à petit, on parvient à atteindre une certaine aisance.

Une manière habile de se réconcilier avec soi-même.

Souvent nous confondons ressentir, éprouver une émotion et être emporté par elle.

Ce qui n’est pas du tout la même chose.

Il est difficile en effet de se familiariser avec ses émotions si l’on en est constamment l’esclave.

Apprendre à s’accepter

L’aisance s’acquiert par l’habitude, en se familiarisant avec ces évènements inconnus.

En développant sa concentration (voir cycle 1 de la méthode) et en acquérant ainsi plus de stabilité, nous pouvons commencer à faire connaissance avec nous-même et apprendre à nous accepter tel que nous sommes sans jugement ni vision dualiste, et donc de nous aimer ou nous apprécier davantage nous-même.

L’acceptation est en effet le point de départ de toute transformation et de tout changement positif. Parce que dès lors il est possible de voir les choses telles qu’elles sont vraiment et non plus telles qu’elles nous apparaissaient en apparence. Cela est valable pour nos pensées et nos émotions.

Derrière nos émotions

Souvent en effet, on verra que derrière la colère se cache une frustration ou de la peur. Derrière une jalousie la tristesse de ne pas obtenir ce que nous désirons etc …

C’est de cette manière que nous pouvons découvrir qui nous sommes vraiment et ne plus avoir peur de ces soi-disant démons.

Des pratiques comme la visualisation, l’imagerie mentale, la suggestion, l’acceptation de soi (l’exercice), la confiance en soi (cycle 2) etc … permettront d’accroître notre paix intérieure et de faire de ces ennemis de notre sérénité de véritables alliés.

Pour le dire autrement, nous transformons ainsi le « venin en remède »

Si vous souhaitez en savoir plus sur les moyens à mettre en oeuvre pour vous réaliser pleinement, n’hésitez pas à parcourir notre site !

copyright © tous droits réservés 2018 Bruno Lallement

La maitrise des émotions

Par Bruno Lallement

Bruno Lallement enseigne la méditation et les méthodes d’accomplissement personnelle depuis 1987

Il donne cours et stage dans ces divers domaines. Conférencier mais aussi auteur, humaniste et humanitaire

TU POURRAIS AUSSI AIMER

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT