Ressources et Actualisation

Comment avoir des relations heureuses

Votre conférence sur les relations heureuses retranscrite avec les questions/réponses en bas de page

Que faire pour avoir des relations heureuses ?

👉 Nous sommes constamment en relation avec les autres.

👉 Comment faire pour que toutes ces relations soient une source de bonheur et de réalisation ?

Couple - relations heureuses

Quel est le fondement d’une relation ?

Dans notre relation, chacun projette ses propres perceptions, qu’elles soient conscientes ou inconscientes.

 Les schémas suivants vous présentent comment nous créons ces perceptions :

Schéma 1 : perception des apparences

-> À première vue, on pense voir les choses telles qu’elles sont.

Or, il ne s’agit pas de la réalité mais des apparences.

relations heureuses
confiance en soi

Schéma 2 : la réalité et nos filtres

Entre nous et la réalité, il existe un filtre, qui est notre mental, représenté ci-dessous par les nuages. Parfois ces nuages sont clairs, parfois sombres, parfois très nombreux. 

relations heureuses

Nous avons tous une représentation de l’homme, de la femme, un rapport à l’argent etc…

Tout ceci est influencé par la représentation mentale que nous avons mais qui n’est pas toujours 

consciente.

Que se passe-t-il lorsque nous transposons cela à notre

relation?

Schéma 3 : les filtres

Chacun a ses propres filtres. Chacun projette ses propres perceptions, influencées par son histoire, des idées construites tout au long de l’existence …

Tout cela nous empêche de « rencontrer » l’autre.

« Et nous  avons plus souvent des relations que des rencontres »

relations heureuses
confiance en soi

Schéma 4 : nettoyage des filtres

Nous avons chacun un prisme qui nous est propre, qui a ses propres caractéristiques.

Nous avons parfois l’impression que l’autre se trompe ou au contraire, nous nous découvrons des « atomes crochus ».

Quand nous réalisons une démarche de développement personnel, nous allons nettoyer ce filtre, en se débarrassant de nos vues fausses.

relations heureuses

Pour schématiser encore mieux cela :

Schéma 5 : « les atomes crochus »

On projette de moins en moins car nous prenons conscience de nos représentations mentales. Nous arrivons à nous en libérer et à mieux accepter les autres.

L’autre continue à projeter mais cela ne nous affecte plus.

relations heureuses

Dans les relations, les « atomes crochus » vont se matérialiser, par exemple par la rencontre entre un homme protecteur et une femme un peu soumise.

Pendant un certain temps cela va fonctionner.

Mais imaginons que la femme commence à se libérer par une démarche de réalisation personnelle, elle sera de plus en plus à l’aise, aura moins peur, le mari va perdre son rôle protecteur.

C’est à ce moment-là que le mari peut la rejoindre dans le développement personnel ou bien la relation s’arrêtera d’elle-même car elle ne fonctionnera plus très bien.

relations heureuses

Pourquoi il est important d’être conscient de ces représentations

 

Si je souhaite des relations authentiques avec les autres, je dois d’abord m’occuper de moi-même.  Je dois d’abord me libérer de ces projections.

Les sages apprennent leurs enfants à être bons pour eux, dès leur plus jeune âge. En occident, la peur nous guide.

Avec du respect de soi, notre rapport à nous-même change, teinté d’altruisme, de bienveillance.

Nos relations vont commencer à changer car les autres ne peuvent plus projeter sur nous ; le bourreau ne peut exister sans sa victime : l’un ne va pas sans l’autre.

La relation commence quand il n’y a plus ces projections, quand on construit ensemble.

Quand une personne s’aime et se respecte, l’autre ne peut plus manipuler.  Plus vous aurez d’amour pour vous-même, moins vous accepterez de mauvais traitements.

Une personne qui commence à s’aimer, va se faire des cadeaux avec des relations enrichissantes et valorisantes, un métier épanouissant correspondant davantage à ses qualités…

La relation que l’on a avec soi-même est l’essentiel. Si je me respecte, j’impose naturellement ce respect aux autres.

Ce que vous devez retenir de cette conférence sur la façon d’avoir des relations heureuses

relations heureuses

👉 Si vous agissez, pensez comme vous l’avez toujours fait, vous ne pouvez pas espérer de résultats différents de ceux que vous avez obtenus jusqu’à aujourd’hui car les mêmes causes produisent les mêmes effets.

👉 Si vous n’acceptez pas de changer enfin quelque chose dans votre façon de faire, n’attendez aucun changement car il n’y a pas de méthode miracle.

👉 Mais si vous êtes enfin prêts à prendre la responsabilité de votre vie, de vous donner les moyens de la changer pour créer votre propre bonheur, Bruno peut vous transmettre des clés que vous devrez mettre en application.

Si vous souhaitez de belles relations, vous devez avant tout prendre soin de votre relation avec vous-même.

Qui mieux qu’une personne heureuse peut apporter du bonheur autour d’elle ?

Qui mieux qu’une personne qui se respecte peut respecter les autres et se faire respecter ?

Qui mieux qu’une personne qui a confiance en elle peut donner confiance aux autres ? 

N’allez pas chercher vos réponses à l’extérieur, les réponses sont en vous.

Vous êtes la source de votre bonheur.  Prenez soin de vous, c’est ainsi que vous changerez votre vie.

confiance en soi

Tout dépend des motivations qui se cachent derrière cette question.

Quand on rentre dans une démarche de réalisation personnelle et qu’on apprécie la réalité un peu différemment, on peut être maladroit en souhaitant que les autres pensent comme nous.

Si notre manière de faire, de penser, d’agir, nous est bénéfique, la meilleure chose à faire est de rester soi-même et cela donnera envie. Nous serons alors une source d’inspiration. Quand les autres sont ouverts et disponibles, nous pouvons alors partager ce que nous vivons.

Que voulez-vous ? Quelle est la relation que vous souhaitez avoir avec l’autre ?

Mettez de côté votre relation un moment et demandez -vous ce à quoi vous aspirez. Quels sont vos réels besoins dans une relation ? Cette prise de recul va vous permettre de voir si votre relation a le potentiel de vous apporter cela.

Il est important de retenir que nous sommes co-créateurs de la relation, que celle-ci dépend de ce que l’on va y mettre ensemble pour qu’elle soit enrichissante.

Quand l’on reste par peur, on entre dans des relations de dépendance et cela est rarement heureux.

 » Lorsque la somme des souffrances et des déplaisirs que l’on a à être

ensemble supplante le plaisir et le bonheur à être ensemble,

il vaut mieux arrêter la relation  »

Mathieu Ricard

Il s’agit de trouver une forme d’autosuffisance. Vous-même semblez avoir du mal avec votre propre caractère solitaire. Vous acceptez-vous pleinement, vous aimez-vous tel que vous êtes ?

Le rapport que l’on a avec soi-même a des répercussions sur le rapport que l’on entretient avec les autres. Plus vous êtes à l’aise avec ce que vous êtes, plus les autres l’accepteront en retour.

En quoi cela vous gêne-t-il ? On ne peut empêcher des sentiments de jalousie.

Nous pouvons leur souhaiter de vivre ce même bonheur.  La jalousie des autres ne nous affecte pas quand nous sommes heureux.

Prenez le temps de définir à ce que vous voulez. Nous fonctionnons par défaut.

Ce qui nous arrive est en étroit rapport avec ces représentations mentales et induisent nos relations, le métier que l’on s’accorde…

La première chose pour sortir de ce mode de fonctionnement par défaut : que voulez-vous réellement ? Quel type de relation voulez-vous ? Il s’agit de clarifier ce que l’on veut. Vous pouvez le noter pour que cela devienne plus conscient.

 » L’amour et la compassion ont mis de la magie dans ma vie « 

Dalaï Lama

Le problème n’est pas d’avoir confiance en les autres mais d’avoir confiance en soi ; reconnaître qui vous êtes, de reconnaitre votre valeur.

Une amie psychologue souhaitait un poste à responsabilité sans jamais l’obtenir. Bruno lui a répondu que cela était normal car ses supérieurs ne pouvaient pas lui faire confiance étant donné qu’elle ne se faisait pas confiance elle-même.

Comment les autres peuvent-ils vous faire confiance si vous -même ne vous accordez pas cette confiance ? Les autres sont cohérents par rapport à l’attitude que l’on a. L’estime de soi, l’amour de soi vont faire que les autres ne pourront plus agir de la même manière.

Les gens agissent en cohérence avec ce qu’ils sont, leurs perceptions.

Si vous créez une entreprise, vous allez choisir des personnes qui vous apprécient mais aussi qui aiment votre projet, qui ont le sens de l’engagement ; des personnes qui ont certaines capacités qui vont dans le sens de votre projet.

Dans la vie, c’est pareil, le degré d’implication peut ne pas être le même.

Dans les relations, on attend beaucoup des autres, qu’ils soient conformes à nos attentes, ce qui entraine des déceptions. Quand nous n’avons plus d’attentes, nous pouvons mieux choisir nos relations.

Arrêtez de sauver ! Vous y trouvez une satisfaction à aider l’autre. Vous avez le sentiment que vous ne pouvez pas être aimée sans aider les autres.

C’est souvent le drame de beaucoup de personnes qui ont un métier dévoué ; ils veulent toujours aider et sauver les autres.

Changez vos paramètres… faites-vous aimer pour ce que vous êtes.

Quelle est la relation que vous voulez ? Vous pouvez être aimé sans être obligé de sauver quelqu’un. De plus, on ne peut pas aider quelqu’un à s’aimer lui-même. Cette personne doit prendre sa vie en main car elle est la seule responsable de son bonheur. Car celui-ci est en étroit rapport avec sa façon de fonctionner…

L’autre existe en tant qu’individu à part entière. Nous sommes tous des vagues sur l’océan avec notre part d’individualité mais nous sommes également l’océan.

Quand nous avons conscience de ce que nous sommes par nature, cela change notre rapport aux autres, basé sur l’amour et la compassion.

L’autre existe comme vous sinon cela voudrait dire que vous êtes la seule personne qui existe vraiment.

Vous vous créez une impossibilité. Si vous avez une aspiration spirituelle, choisissez un compagnon qui pourra vous accompagner.

Mais être avec une autre personne plus terre à terre, plus concrète peut aussi vous permettre de garder un contact avec une partie de vous plus ordinaire avec laquelle vous êtes moins à l’aise.

Pourquoi vouloir le changer ? Quand il en aura assez de son mode de fonctionnement, il décidera de changer.

Ceci est plus embêtant s’il s’agit de votre conjoint auquel cas, il conviendra de faire des choix en fonction de ce que vous souhaitez vraiment.

 » N’essayez pas de faire fondre des icebergs, vous y passerez votre vie « 

Docteur Bach

L’amour est très schématique. Le coup de foudre est biologique, c’est un piège tout comme l’amour dans le sens romantique.

Effectivement, c’est tout l’opposé de l’amour car nous aimons l’image que l’on se fait de l’autre et non pas l’autre. Il s’agit d’une relation fantasmagorique, fondée sur la projection.

Or, l’amour véritable est ce que vous mettez dans votre relation pour vous faire plaisir à vous-même et faire plaisir à l’autre. C’est un tout qui va vous faire apprécier la présence de l’autre, teintée de tendresse….

Vous avez un handicap, vous n’avez pas le choix, vous êtes comme çà.

A 18 ans, Bruno est allé voir un ami qui était en fauteuil roulant, qui avait perdu ses jambes. Il se plaignait de sa situation et s’est tu en prenant conscience que cet homme était en train de l’écouter avec humanité et bienveillance malgré son handicap. Son handicap n’en était plus un.

Cet handicap est dans votre tête. Plus vous aimerez ce que vous êtes, plus il pourra être transcendé.

Que voulez-vous ? Quelqu’un qui est très vif va se tempérer lui-même dans certaines situations (comme avec un bébé).

Vous pouvez aussi vous tempérer vous-même lors de situations où vous estimez que cela est plus approprié.

Pourquoi avez-vous rencontré ce genre de personne ? C’est le cadeau que vous vous faites….

Que voulez-vous faire ensemble ? Posez-vous les bonnes questions et vous aurez les bonnes réponses.

Découvrez en détail les cycles

de la méthode de Bruno

À bientôt sur notre prochaine conférence

Belle journée

Bruno et son équipe

Nathalie et Loïc

TU POURRAIS AUSSI AIMER

stress au travail

Le stress au travail

Le stress au travail est devenu au fil du temps une préoccupation majeure pour la plupart des entreprises qui en mesure l’impact dans la vie

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT