Ressources et Actualisation

Pratiquer la pensée positive

pratiquer la pensée positive -

Comment pratiquer la pensée positive ? Voilà une question intéressante qui mérite d’être soulevée et qui mérite réponse aussi. Alors tentons d’y voir clair ici.

Pratiquer la pensée positive, ça s'apprend

Quelle joie de se sentir positif ! Quel bonheur lorsque notre esprit est traversé par des pensées positives ! Nous pouvons en ressentir les effets autant sur nos humeurs que sur notre corps.

Mais comment rester positif ? Comment faire pour garder cette pensée positive qui nous procure tant de bienfaits ? Peut-on réellement faire en sorte de demeurer positif sans faire semblant ? Et surtout comment pratiquer la pensée positive ?

L’émission qui crée 

du Bonheur

L'art de la pensée positive

Il serait ici bien trop complexe de parler des mécanismes de la pensée positive. Néanmoins, l’expérience nous montre que si elle est induite par certaines conditions extérieures (bonne nouvelle, changement de temps, réussite d’un projet, ambiance, état physique etc ..), il est parfaitement possible de la susciter de manière délibérée sans pour autant se mentir à soi-même.
Etre optimiste ne veut pas dire se voiler la face.
L’optimiste est au contraire quelqu’un de réaliste. Quelqu’un qui a parfaitement les pieds sur terre mais qui est aussi capable d’apprécier le chemin parcouru au lieu de désespérer de voir celui qui reste encore à parcourir. Pratiquer la pensée positive est avant tout une façon d’apprécier une même réalité sous un angle différent. Là où le pessimiste voit des inconvénients, des obstacles et se sent découragé ou abattu, l’optimiste, lui, perçoit une opportunité ou une chance et sait tirer partie de la situation.

Comment pratiquer la pensée positive

Nous pouvons donc avec calme et persévérance aider notre esprit à penser de manière positive. Il est parfaitement possible de pratiquer la pensée positive surtout lorsque l’on a compris que nos pensées sont des habitudes acquises. Si elles nous paraissent naturelles, c’est tout simplement parce que nous nous y sommes habitués.

Seulement, quelle que soit l’habitude, elle a ses effets, des effets en rapport direct avec les caractéristiques de la pensée en question.

Mais comment faire ?

Aussi simplement que chaque jour nous nous racontons les mêmes histoires, nous pouvons nous en raconter d’autres. Mais, cette fois, nous les aurons choisies consciemment et délibérément en fonction des objectifs que nous voulons atteindre.

De manière progressive nous pouvons nous créer une nouvelle histoire.  Et ô magie, nous allons voir combien cette pensée positive induite affecte aussi bien nos humeurs que notre corps, et même les circonstances de notre vie, mais …

Parce qu’il y a un mais. Nous devons faire participer nos émotions. En effet, nous ne devons pas nous contenter d’une répétition mécanique. Il est indispensable de vivre au plus profond de nous ce que nous sommes en train de nous suggérer. Cela doit devenir, au moins momentanément, aussi réel que ce que nous vivons au jour le jour parce que toute réalité que nous percevons trouve son siège dans notre esprit.

La preuve : mettez 10 personnes devant une scène identique. Aucune ne la percevra de la même façon et n’aura ni les mêmes sensations ni les mêmes émotions.

Suggéré ou réel ?

Notre subconscient ne fait pas la différence entre ce qui est  » suggéré  » ou  » réel « .
Si on met une personne sous hypnose et qu’on lui suggère tel ou tel état, elle le vivra de la même façon que si cela lui était arrivé. Elle aura les mêmes émotions, les mêmes sensations, comme si elle était en train de le vivre. De très nombreuses expériences réalisées sous hypnose étayent ce fait. C’est pourquoi on attribue à l’hypnose des résultats aussi spectaculaires. Seulement, l’inconvénient avec l’hypnose est que nous dépendons toujours d’un tiers.

Autrement dit, si nous savons nous y prendre, nous pouvons réellement rendre notre pensée bien plus positive et par là notre vie tout entière.

Mais cela requiert certaines connaissances indispensables sur le fonctionnement de l’esprit et bien sûr un entraînement régulier qui nous donnera habileté et savoir faire.

Avertissement

Certains vont sûrement se dire que  » cela paraît bien trop facile pour que ça marche vraiment « .

Et ils ont raison.

N’oublions pas que nos pensées sont des habitudes. Des habitudes qui ont creusé de profonds sillons sur notre conscience. De fait, croire qu’une pratique de temps en temps suffit à supplanter ces vieilles habitudes est une erreur. D’autant plus que ces habitudes ne vont pas se laisser déloger comme ça. Elles ont de bonnes raisons d’être là même si elles n’ont pas de fondement valide. Dès que nous allons vouloir changer nos modes de pensée, ces derniers vont venir, avec parfois une intelligence désarmante, s’opposer à ces nouveaux schémas mentaux que nous voulons instaurer.

Il nous faudra faire preuve de persévérance et d’habileté pour contourner nos propres résistances. C’est donc avec autant d’intelligence et de foi que nous parviendrons à déjouer les pièges de notre mental conditionné.

En conclusion de cet article sur la pensée positive

« Pratiquer la pensée positive est tout à fait réaliste et si nous savons nous y prendre correctement. Nous pouvons atteindre des résultats spectaculaires à tous les niveaux. La pensée positive ou négative est une habitude qui s’acquiert. Et qui, selon sa nature, affecte notre corps et notre esprit. Naturellement, on ne peut pas se forcer à penser positivement. Cela demande une certaine pratique. »

Pour aller plus loin sur la pensée positive nous vous recommandons l’article :

Comment exercer son esprit à la pensée positive

copyright © tous droits réservés 2018 Bruno Lallement

Bruno Lallement

À propos de Bruno Lallement

Bruno Lallement enseigne la méditation et les méthodes d’accomplissement personnelle depuis 1987

Il donne cours et stage dans ces divers domaines. Conférencier mais aussi auteur, humaniste et humanitaire

TU POURRAIS AUSSI AIMER

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT