Ressources et Actualisation

Concentration et méditation

concentration et méditation - Méditation

Quel rapport ou quelle différence entre la méditation et la concentration ? La méditation est-elle une technique de concentration ou la favorise t-elle ? Un article qui vous dit tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Concentration et méditation, ce que vous devez savoir vraiment

Ce qu’il faut savoir concernant la concentration et la méditation, c’est que la méditation n’est pas une technique de concentration. Nous ne le dirons jamais assez; le but de la méditation est d’éveiller notre attention pour accéder à une perception claire de notre véritable nature.

La concentration, quant à elle, est une « focalisation » de notre attention sur un objet ou un point précis. Nous pouvons, en effet, nous focaliser sur un objet extérieur comme un mandala, une flamme de bougie, une statuette, mais nous pouvons aussi focaliser notre attention sur un « objet » interne comme une partie du corps, un organe, le flux respiratoire ou encore sur une pensée particulière.

La concentration consiste donc en un rétrécissement du champ de conscience durant lequel nous occultons tout ce qui n’est pas en rapport avec l’objet de notre attention, ce qui n’est pas le cas dans la pratique de la méditation (voir plus loin).

Toutefois, la concentration peut s’avérer utile pour approfondir notre perception et la connaissance d’un sujet.

La concentration est également un préalable à la méditation puisqu’elle va permettre à notre conscience de gagner en stabilité.

Trop de concentration nuit

Comment utiliser pleinement votre potentiel

Le livre qui vous montre ce que vous ignorez de vous et de vos réelles possibilités
EN SAVOIR PLUS

Mais attention : l’entraînement à la concentration, s’il est pratiqué de façon excessive, peut entraîner des « fixations ». De fait, les personnes à tendance obsessionnelle (par exemple) ou les perfectionnistes risquent de renforcer cette tendance. La concentration doit être pratiquée sans forcer et en dosant l’intensité, surtout lorsque l’on utilise un objet fixe extérieur. Il ne doit pas y avoir de tension ; il faut même apprendre à associer détente et concentration.

Il convient, en effet, de faire attention à ne pas faire de notre entraînement à la concentration un objet de refoulement – ce qui créerait des perturbations mentales. Le repère pour savoir si on pratique correctement, c’est le plaisir et les effets positifs. Si l’on est « trop concentré », cela va générer de l’agitation au lieu du calme. Une production plus importante de pensées risque de se manifester. Dans ce cas, il est préférable d’arrêter et même de se « déconcentrer » volontairement en jouant, en dansant, en allant marcher, etc..

La méditation

Il est très difficile, voir impossible au débutant de pratiquer réellement la méditation sans posséder une base et un minimum de concentration. En état ordinaire, notre conscience s’identifie à nos pensées et nous vivons littéralement nos états émotionnels au lieu de simplement les ressentir ou les éprouver, ce qui implique une certaine distance par rapport à soi-même. Un entraînement préalable à la concentration aidera donc le débutant à garder plus de stabilité lorsque des émotions s’élèveront à la conscience.

Le véritable objectif de la méditation

Dans le cours de réalisation personnelle de Ressources & Actualisation, nous commençons toujours par un entraînement à la concentration, tout en souplesse, pour éviter justement les fixations et les états obsessionnels. Le but est de se libérer, non de s’enfermer dans des états. La pratique doit toujours rester plaisante pour ne pas devenir une contrainte, ce qui serait un comble dans une telle démarche. La méditation en est, de fait, rendue beaucoup plus facile et aisée.

Il est important de comprendre que l’objectif de la méditation est de nous aider à nous ancrer davantage dans l’instant, et non pas, comme l’affirment certains auteurs, de vivre des états particuliers de la conscience. il s’agit d’être « un peu plus là » pour pleinement bénéficier de son existence à chaque instant.

En état ordinaire, nous sommes sous l’emprise de nos pensées et de nos émotions. La méditation nous permet de nous en libérer en accédant à une vue plus claire de la réalité en soi.

La pratique de la méditation, lorsqu’elle est exécutée de manière régulière, permet de se familiariser avec notre univers intérieur et donc de nous libérer de la peur de l’inconnu. Sous la lumière de notre conscience, les phénomènes qui pouvaient nous effrayer apparaissent tels qu’ils sont, la peur se dissout alors.

Apprendre à méditer est un gage de bonheur et d’accomplissement dans la vie. Un apprentissage qui est à la portée de tout le monde, quels que soient l’âge, la catégorie sociale, le niveau d’instruction etc…

Concentration et méditation, Mise en garde

Aujourd’hui, nous voulons que tout aille vite et ce domaine n’y échappe pas. Nous voulons des résultats rapides, peu importe les conséquences sur notre équilibre et notre santé à long terme, ce qui est un non sens total et surtout parfaitement vain. A l’instar d’une plante sur laquelle on ne peut tirer pour la faire pousser plus vite, nous ne pouvons brûler les étapes sans risquer de perturber notre équilibre.

Malheureusement, certains recourent à des pratiques visant à provoquer des états particuliers de la conscience en modifiant, par exemple, le souffle ou en induisant des états alpha comme dans la méditation 3G, ou par la montée de la kundalini. De telles pratiques sont dangereuses et peuvent perturber votre équilibre sur le long terme.

On ne peut arracher un résultat, il est le fruit de nos efforts personnels, de notre patience et notre persévérance. Que vaut une plante dont on a forcé la croissance par des moyens artificiels ? Que vaut notre réalisation si nous l’avons forcée ?

La loi de cause et d’effet est patente : notre réalisation sera toujours le fruit des graines que nous aurons plantées. Si nous semons dans un état d’esprit d’ouverture, de calme, de paix, de joie, de patience, de persévérance, nous obtiendrons exactement le résultat correspondant à ce que nous y aurons mis.

Dans la pratique, on trouve exactement ce que l’on y met, rien de plus, rien de moins

Bruno Lallement

À propos de Bruno Lallement​

Bruno Lallement pratique la méditation depuis son plus jeune âge et l’enseigne depuis 1987.

C’est avec beaucoup de pédagogie qu’il transmet les sagesses ancestrales et les fondamentaux d’une existence épanouie. Conférencier de renom et auteur de 4 ouvrages à succès dédiés à la réalisation de soi, il a donné plus de 4000 heures de retraite de méditation.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Comment créer son propre bonheur

Comment créer son propre bonheur

Pourquoi chercher le bonheur puisque c’est nous qui le créons Bouddha a dit : « Chercher le bonheur en soi-même est difficile, mais le chercher à

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT