Ressources et Actualisation

L’infini pouvoir de la gratitude

Le bonheur de retrouver l’enseignement retranscrit de Bruno ci-après

L'infini pouvoir de la gratitude,
une clé qui peut très largement participer à votre bonheur

La gratitude est un état d’esprit qui peut réellement changer votre vie, c’est pourquoi nous pouvons parler de l’infini pouvoir de la gratitude.

Nous sommes souvent dans une attente perpétuelle, on se plaint toujours de ne pas avoir ce que l’on veut et on est dans l’attente de ce qu’on voudrait, qui n’arrive jamais.

Bref, on en veut à l’univers, on en veut à Dieu, on en veut aux autres. On en veut finalement à soi même, parce que les choses ne viennent pas comme elles veulent. 

Alors que quand on remercie pour les plus petites choses qui nous arrivent, et bien cela fait grandir notre cœur. Et ça nous fait dire que finalement, on a beaucoup de chance.

Une petite histoire vraie…

Un jeune SDF avait pris l’habitude de remercier vraiment pour toutes les plus petites choses. Et au milieu de la difficulté dans laquelle il se trouvait, pour la moindre petite chose qui lui était donné, il remerciait vraiment du fond du cœur, de manière vraiment authentique, sincère. 

Soit une personne lui donnait un peu d’argent dans la rue, soit il pouvait manger, il avait un repas et il remerciait vraiment du fond du cœur. Et il se disait « Mais j’ai beaucoup de chance, j’ai beaucoup de chance parce que je peux manger maintenant. Dans ce moment même, je suis en train de nourrir mon corps et de lui apporter ce dont il a besoin. »

Et chaque fois qu’il avait l’occasion, chaque fois qu’il arrivait une petite chose dans ce marasme, c’était comme comme une oasis au milieu du désert, et il remerciait.

La gratitude était son moyen de rester reconnaissant à la vie.

Même si vous êtes dans la souffrance, dans la pire des difficultés qui soit, repérez la plus petite chose qui peut participer à votre bonheur et remerciez de l’avoir.

Plutôt que de poser votre regard sur tout ce qui ne va pas, sur tout ce que vous n’avez pas et tout ce que vous n’obtenez pas. Je vous invite vraiment à rester dans cette gratitude, cette dernière qui vous donne un pouvoir immense de vie et d’amour. 

Petit à petit, vous allez vous rendre compte que vous avez beaucoup plus de chance que vous l’imaginez.

Voir le verre à moitié vide..

Le pessimiste est pris dans sa négativité, voit tout en noir, ne voit que ce qui ne va pas finalement, et il  met son focus là dessus.

Et cela assombrit encore plus le tableau. On sait combien on peut créer la souffrance à partir d’un rien.

C’est un peu comme la personne qui est en colère, qui va se trouver de très bonnes raisons d’être en colère et qui va avoir encore plus de colère. Elle fait monter la mayonnaise et ça devient encore pire.

ou à moitié plein !

Alors qu’au contraire, si vous prenez l’habitude de regarder la plus petite chose qui vous arrive, qui est positive, qui participe à votre bonheur, qui vous fait du bien, et bien, remerciez.

Et cela va quelque part faire grandir cette vision en vous et votre esprit va de plus en plus se porter sur tout ce qui va, sur tout ce qui fonctionne, sur tout ce qui est bon dans votre vie.

Et le négatif va perdre de son poids.

Le petit faisceau lumineux

Une personne est enfermée dans un cachot et voit un tout petit faisceau lumineux qui perce le mur de sa prison.

Il s’accroche à ça et regarde ce faisceau lumineux. Puis il essaie de regarder à travers et essaye de le faire grandir pour avoir un peu plus de lumière. Donc il gratte tous les jours, un petit peu, avec sa petite cuillère. 

Et finalement, il obtient un grand trou d’où il peut s’échapper.

Cette image montre ce que vous pouvez faire grâce au pouvoir de la méditation, au pouvoir de la pratique.

La méditation ce n’est pas juste s’asseoir, regarder son son nombril, pacifier son esprit, c’est beaucoup plus que ça.

C’est faire exister ce qui existe déjà en vous : cette gratitude. D’avoir de la gratitude pour ce qui vous arrive et vous découvrez en même temps que finalement, c’est nous qui créons nos souffrances, c’est nous qui les nourrissons, c’est nous qui les faisons exister.

Et quand on est dans la douleur ?

C’est toujours le même remède. Essayez de trouver cette oasis en vous. Il y a un oasis qui ne demande qu’à grandir, ce petit trou dans l’obscurité qui perce.

Essayer de le repérer et de l’alimenter, de le faire grandir progressivement et de lui donner davantage de place. Et c’est ça qui va vraiment changer votre existence.

La pratique de la gratitude

Essayez de faire revenir à la conscience un de ces petits moments qui vous font apprécier l’existence.

Ce peut être simplement le sourire de votre enfant. Un petit animal que vous voyez jouer. Une parole agréable que vous avez reçu d’un proche ou même d’une personne que vous ne connaissez pas. Une aide qui vous a été accordée. 

Ouvrez simplement votre cœur, et remerciez. Remerciez la vie de vous avoir mis dans cette situation.

Et essayer de ressentir la gratitude qui monte en vous.

Et si vous pouvez encore élargir, essayer de penser à d’autres situations qui ont participé à votre bonheur.

Quelqu’un qui vous a pris dans les bras, qui a témoigné de l’affection.

Un échange chaleureux. Un bon repas aussi. Seul ou avec des amis.

Pensez à la chance que vous avez, ne serait ce que aussi d’avoir un toit sur la tête, de pouvoir manger à votre faim tous les jours.

gratitude

Remerciez pour tout cela et laissez votre esprit s’emplir de l’infini pouvoir de la gratitude.

Et prenez conscience combien vous avez de la chance.

Cet oasis de bonheur, de joie, que vous pouvez vivre au quotidien, vous pouvez le faire grandir. En oubliant, ne serait ce que momentanément, les difficultés que vous pouvez éventuellement connaître. Les manques aussi. Ce que vous n’avez pas. Concentrez votre esprit sur tout ce que vous avez.

Et si vous possédez une maison, des biens, vous avez encore plus de raisons de remercier pour tout ce qui vous a été offert, même si c’est vous qui avez travaillé pour l’obtenir.

Vous avez la chance aussi d’avoir un travail, contrairement à des millions de personnes qui vivent dans le dénuement, dans la douleur, la souffrance, ou qui ne mangent pas à leur faim.

Un état d'esprit qui s'élargit...

Regardez autour de votre vie toutes les raisons que vous avez de remercier, de vous réjouir. Élargissez cet espace de gratitude en vous.

Essayez de voir parfois là où vous pensez que c’est naturel, que c’est une banalité, ou que ça vous est dû. Cela ne vous est pas dû, cela vous a été offert.

Ayez de la gratitude. Remerciez tous vos amis d’être vos amis. À vos proches d’être vos proches, de partager cette vie avec vous, même si ce n’est pas parfait.

Élargissez encore votre champ de conscience et prenez conscience réellement de toutes les richesses que vous possédez.

La chance aussi de vous réaliser et de vous épanouir. Remerciez l’univers ou qui vous voulez, peu importe, et sentez comme un grand merci qui vient du plus profond de votre être.

gratitude

Vous avez toujours bien plus que ce que vous imaginez parce que votre esprit, d'habitude, est peut être un peu trop focalisé sur ce que vous n'avez pas ou sur ce que vous voudriez avoir. Il ne s'agit pas de négliger ses aspirations, ses projets, mais déjà de prendre conscience de tout ce que vous avez déjà.

Remercier aussi bien le positif que le négatif

Si vous en êtes capable, vous pouvez remercier aussi, peut être pour tout ce qui vous dérange, qui vient remettre en question votre confort.

À commencer par vos proches qui ne vont pas toujours dans le sens que vous aimeriez. Et cela parfois vous interpelle.

Et bien remerciez, remerciez toutes ces personnes pour leurs différences, même si elles ne sont pas conforme à vos attentes.

Et si vous en êtes capable, remerciez aussi, peut être pour tout les coups durs que vous avez eu dans le passé qui ont fait de vous ce que vous êtes aujourd’hui : un être qui aspire au bonheur, qui aujourd’hui se consacre à la méditation pour devenir meilleur, plus heureux et plus accompli, autant pour lui que pour les autres.

Prenez aussi conscience que tout ce que vous avez vécu, positif ou négatif, vous a amené exactement là où vous êtes maintenant.

Il n’y a pas de mauvaises expériences, seulement une mauvaise lecture de l’expérience.

N’essayez pas d’accepter des choses que vous ne pouvez pas accepter pour le moment. Mais essayez de prendre la distance nécessaire qui vous permet d’apprécier à sa juste valeur toutes les expériences que vous avez pu vivre par le passé.

Et même si elles ont été douloureuses. Elles ont fait de vous un être différent. Elle vous ont emmené sans doute à vous questionner sur le sens de la vie ? 

Peut être toutes ces personnes qui ont pu vous faire du tort aussi. Peut être ressentez vous de la colère.

Mais peut être qu’elles vous donne justement là l’occasion de vous libérer de cette colère. De ne plus être vulnérable à ces conditions adverses.

Et si vous le sentez, si vous en êtes capable, remerciez aussi toutes ces personnes. Puissiez vous trouver la paix et la sérénité en vous même.

Comment être et rester positif
Exercer son esprit grâce à la méditation

La façon de lire votre vie, de la regarder sous différents angles, cela peut vraiment faire toute la toute la différence. Comme le dit le Dalaï Lama :

« Il n y a pas de mauvaises cartes du ciel, il y a une mauvaise lecture de la carte du ciel. » 

La méditation est un entraînement de l’esprit qui nous aide à nous positionner différemment, à regarder les choses sous différents angles, parce que toutes les situations ont toujours des angles différents.

Et surtout, c’est pour vous montrer qu’il ne tient qu’à vous, de regarder les choses sous l’angle que vous voulez.

Et que certains angles, bien finalement, peuvent vous apporter davantage de bonheur plutôt que de se focaliser sur tout ce qui ne va pas, sur tout ce qui ne fonctionne pas dans votre vie, sur tout ce que vous ne possédez pas.

Dans un cas, vous vous affaiblissez et vous vous sentez de plus en plus malheureux et en plus vous altérez votre santé.

Et dans l’autre cas, vous vous grandissez et ça participe aussi à votre santé et vous devenez aussi beaucoup plus joyeux et beaucoup plus agréable pour les autres. 

En découvrant que finalement, vous avez eu plus de chance que vous ne le pensiez, cela vous donne de l'entrain et ça vous aide à faire face à vos propres difficultés.

C’est tout le danger quand on fait face à des conditions adverses, c’est de ne voir que le côté sombre, le côté négatif. Mais ça, c’est souvent le fait d’un esprit qui est très peu entraîné et qui se laisse volontiers prendre par la négativité.

Comme disait le Dalaï Lama :

« S’entraîner à demeurer positif, c’est aussi difficile que monter de lourdes pierres vers le sommet de la montagne et se laisser aller à la négativité, c’est aussi facile que de laisser cette lourde pierre rouler vers le bas. »

C’est pour donner l’idée que, finalement, c’est très facile de se laisser aller à la colère, de s’apitoyer sur soi même, de se laisser aller à toute forme de négativité.

Mais le résultat, vous le connaissez pour en avoir fait l’expérience. 

Et c’est vrai que ça nous demande de sortir de notre paresse. Il ne s’agit pas de faire semblant d’être positif car ça, c’est se mentir à soi même. 

Et cela n’a jamais marché non plus. C’est juste une façade, une apparence.

Il s’agit d’être vraiment authentique. Parce que lorsque la négativité se manifeste, il faut être en mesure de l’accueillir, pour pouvoir ne pas se laisser déstabiliser par ce qui nous arrive.

bonheur

gratitudeCe genre d’entraînement peut vous aider à vous fortifier, à vous renforcer, à acquérir des bases beaucoup plus solides. C’est vraiment par un entraînement régulier, progressif aussi, qu’on peut parvenir vraiment à acquérir cette stabilité de l’esprit.

Et bénéficiez de ce pouvoir infini de la gratitude.

Tout savoir sur Bruno Lallement et les stages de méditations qu’il propose 

Un livre à lire

pour plus de conscience et de sérénité durable

dans votre vie

Quand la vague réalise qu'elle est l'océan - Vous n'êtes pas ce que vous croyez, vous êtes bien plus

Quand la vague réalise qu’elle est l’océan :

Une lecture inspirante pour essayer de comprendre le sens de notre vie et nous aider à prendre conscience que méditer permet notre épanouissement personnel et par conséquent celui des proches que nous aimons.

Bruno Lallement

Bruno Lallement enseigne la méditation depuis plus 35 ans, il est aussi auteur de nombreux ouvrages dont :

– Quand la vague réalise qu’elle est l’océan

– Comment utiliser pleinement votre potentiel

– Je sais que vous pouvez réussir

– Tu ne peux désirer une chose et cultiver son contraire

– Jeu de cartes d’inspiration : « Réalise ton aspiration »

TU POURRAIS AUSSI AIMER

stress au travail

Le stress au travail

Le stress au travail est devenu au fil du temps une préoccupation majeure pour la plupart des entreprises qui en mesure l’impact dans la vie

ARTICLES RÉCENTS

RETROUVONS-NOUS SUR FACEBOOK

CATÉGORIES

BRUNO LALLEMENT